Championnat de France triplettes à Brive

Quintais perd son titre, les Aveyronnais ne sortent pas de poule

Les champions de France 2013 ont chuté dès la partie de cadrage. Quant aux deux équipes départementales, elles ont été battues en partie de repêchage.

Jeudi à Figeac, Emmanuel Lucien et Philippe Suchaud avaient été, dans deux formations différentes, deux des hommes en forme de la première étape des Masters 2014. Deux jours plus tard, le maillot tricolore sur les épaules et accompagné de Philippe Quintais, les deux sociétaires de la Ligue Centre n’ont pas réussi à se mêler à la lutte finale pour prétendre à leur propre succession. Pire, les champions de France 2013 n’ont pas réussi à passer le cap de la première journée de championnat, éliminés qu’ils furent dès la partie de cadrage par ont été éliminés dès la partie de cadrage par la triplette Bacchin-Chacon-Léonard (Pyrénées-Orientales).

Vous devez être abonné pour visualiser ce contenu.
Connectez-vous en utilisant la boite de connexion en haut de la colone de droite ou souscrivez à l’une des formules d’abonnement si vous n’êtes pas encore membre.
Abonnez-vous

Masters triplettes à Figeac : les résultats de la première étape

« Damien Hureau and Co » vraiment au-dessus du Lot Même sans le roi Quintais, les lauréats 2013 ont produit un niveau de jeu, notamment au tir, qui enleva rapidement tout suspense à l’issue de cette première étape figeacoise. Un régal pour le spectateur, un calvaire pour l’adversaire. Ce jeudi dans la fournaise figeacoise, l’orage n’est finalement…

Vous devez être abonné pour visualiser ce contenu.
Connectez-vous en utilisant la boite de connexion en haut de la colone de droite ou souscrivez à l’une des formules d’abonnement si vous n’êtes pas encore membre.
Abonnez-vous

Clin d’Oeil amical à Jean-Louis Fourcade

Bon courage et à bientôt ! A Rodez, tout le monde, ou presque, connait Jean-Louis Fourcade. Le  Tarn-et-Garonnais, licencié aux Player’s Pétanque Club Montalbanais, fréquente régulièrement les cadres du boulodrome Saint-Eloi ou encore les jeux de la place des Oeillets aux Quatre-Saisons. Son talent, mais aussi et surtout sa simplicité et son côté sympathique (si, si…

Vous devez être abonné pour visualiser ce contenu.
Connectez-vous en utilisant la boite de connexion en haut de la colone de droite ou souscrivez à l’une des formules d’abonnement si vous n’êtes pas encore membre.
Abonnez-vous

samedi 23 février 2019